Accompagnement à la vaccination: conseils pour réduire les effets secondaires des injections

"Quand le terrain est fort, le virus est faible; quand le terrain est faible, le virus est fort" Linus Pauling

Avant toute tentative de boost d'un système immunitaire, il faudrait d'abord commencer par constituer le capital énergétique qui donne au corps sa capacité de résilience en cas d'attaque virale ou bactérienne (cf article sur l'alimentation ): si vous ne mangez que des aliments dévitalisés et des produits industriels vides au niveau nutritif, le corps aura forcément moins de ressources dans lesquelles puiser de l'énergie.



Puis les axes d'accompagnement de la vaccination peuvent être les suivants:

  • avoir une alimentation anti-inflammatoire et anti-glycante

  • avoir une activité physique MODEREE ; les personnes pratiquant le sport de manière intense ont un terrain acide et inflammatoire dû au stress et à l'oxydation causés par le sport.

  • stimuler la synthèse des protéines de choc thermique

  • soutien de l'immunocompétence

  • modulation de la réponse anxiogène vaccinale

  • une apport micronutritionnel en vitamine D et zinc

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square