Conseils diététiques pour favoriser la santé


Nous oublions trop souvent que le but premier de l'alimentation est d'obtenir un gain d'énergie, "de tonifier et renforcer l'organisme, pas de l'affaiblir et de le blesser". Il arrive hélas souvent que notre manière de nous alimenter soit source de fatigue, de stress pour les organes (excès d'une saveur ou d'une nature d'aliments), ou de stagnation alimentaire.; voici quelques conseils pour restaurer un système plus vertueux.

Résumé de la sagesse alimentaire d'après les principes de la diététique énergétique chinoise (extrait adapté -et explicité- du livre de Philippe Sionneau et Josette Chapelet, Ces aliments qui nous soignent)

  • Manger des aliments frais et sains

  • Manger à heures régulières dans le calme

  • Manger des quantités raisonnables (ni trop ou trop peu), idéalement :

  1. prendre un petit déjeuner protéiné

  2. prendre un déjeuner chaud et nourrissant

  3. manger des choses digestes au dîner et le prendre tôt

  4. éviter de grignoter entre les repas: goûter avec fruits frais ou secs et/ou oléagineux

  • Consommer davantage de légumes et de fruits

  • Consommer davantage de céréales complètes (en variant du blé -semoule, boulgour, pâtes- et du riz: quinoa, sarrasin, millet, épeautre, avoine, amarante...) et de légumineuses (haricots noirs, rouges, blancs, cocos, azukis, pois cassés, pois chiches, lentilles vertes, corail...)

  • Eviter l'excès de produits raffinés, dévitalisés

  • Eviter l'excès de conserves, de surgelés (même décongelés, réchauffés, ces aliments gardent la mémoire du froid, et peuvent à la longue affaiblir le système digestif), de plats cuisinés du commerce (sel, sucre, additifs, conservateurs)

  • Eviter l'excès d'aliments gras et de fritures

  • Eviter de boire avant ou pendant le repas (car cela dilue les sucs et enzymes digestifs qui favorisent le travail de l'estomac), boire chaud après la fin des repas, sans excès.

  • Réduire la consommation d'aliments d'origine animale

  • Réduire fortement les produits laitiers (beurre, crème, lait, yaourts, fromages...)

  • Réduire la consommation de boissons et d'aliments sucrés (qui favorisent les fermentations intestinales et la prolifération de mauvaises bactéries qui s'en nourrissent)

  • Réduire la consommation d'aliments crus et froids (qui peuvent à la longue blesser le feu digestif et être la source d'une humidité stagnante pathogène):

  1. surtout en saison automnale/hivernale: lorsque le climat est froid et humide et que le corps doit déjà s'en défendre, il n'est vraiment pas utile de rajouter du froid humide à l'intérieur

  2. toujours, si votre feu digestif est faible, car les crudités, moins facilement assimilées, rallongent le temps de digestion, demandent un effort accru pour réchauffer et "cuire" les aliments, ce qui occasionne ballonnements, rétention d'eau, et fatigue post prandiale.

  3. pour ceux qui ne peuvent pas se passer des crudités, mâchez les bien et pensez à ajouter des condiments qui réchauffent dans vos assaisonnements: huile de noix, moutarde, curry, gingembre, ail, échalotes...


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square